Interview de Pedro De Melo... - 16/03/2017

"l'objectif c'est le maintien et jusqu'au dernier match, ça restera le maintien"


Après avoir remporté une première victoire à l’extérieur, le FCC enchaine un second succès de suite en Promotion League. Qu’est ce que cela t’inspire ? 
"Que nous sommes sur le bon chemin pour le maintien, même s’il est encore tôt pour se prononcer. Mais l'équipe gagne en confiance, ce qui est bon pour le moral." 
  
Peut-on dire que le FCC a mûri au cours de cette trêve hivernale ? 
"Le FCC s'est surtout bien préparé pour ce second tour. La préparation a été difficile, mais cela nous a permis d'être directement prêts. Mûri, je ne sais pas, en tout cas on a appris de nos erreurs du premier tour, ça c'est sûr ! "
  
A quand remonte ton dernier triplé ? 
  "Le dernier, c'était à Naters, en 1ère ligue classique!! " (voir réusmé du match FC Oberwallis Naters - FCC ci-dessous)


  
Comment as-tu vécu ce match ? 
"J'ai aimé la réaction de l'équipe en deuxième mi-temps. On a montré un autre visage après une première mi-temps où on était crispés par l'enjeu, je pense. "
  
Un FCC à deux visages, es-tu d’accord avec ça ? 
"Oui, clairement. Dans des matchs pareils, l'enjeu est énorme. On pouvait se retrouver à 7 pts d'eux comme à 1 pt, sans parler des autres résultats. Donc, forcément, dès qu'on a commencé à ne plus maîtriser notre jeu malgré l'avantage, on était un peu perdus, ce qui nous a crispés. Alors que chez nous rien ne doit nous faire peur, car quand on joue on fait mal. "
  
Le FCC s’éloigne de la zone rouge. Est-ce que vos objectifs vont changer ? 
"Non, l'objectif c'est le maintien et jusqu'au dernier match, ça restera le maintien. "
  
Le prochain déplacement s’annonce périlleux. A quel genre de match t’attends-tu ? 
"Un match compliqué, mais qui sera pour nous un match sans pression, car ces deux victoires nous permettent d'y aller plus libérés. On les a déjà battus une fois, pourquoi pas encore fois?" 

Pedro de Melo triple buteur à Rapperswil c’est encore possible ? 
"Possible oui, mais très compliqué. A voir, ça arrive une fois tous les ans. Donc, pour 2017 je suis déjà bon ! (lol) "
  
Complète la phrase suivante : Si le FCC se maintient, je serai fier d'avoir maintenu cette équipe à son niveau 


Photo: Frédéric Roth