Interview de Sebastien Salomon... - 06/04/2017

"...nous avons une confiance absolue en eux"


Entretien avec le préparateur physique et physio du FCC...


Comment expliques-tu cette défaite face à Tuggen ? 
"C’était le match piège par excellence, et nous avons répété à plusieurs reprises que le classement ne reflétait pas la réelle valeur de Tuggen. Je n’ai pas été surpris par cette équipe qui a joué avec ces qualités, devant son public. Cela fait maintenant quelques années que nous avons  de la difficulté face à ce genre d’équipes qui jouent avec beaucoup d’envie et de générosité. C’est dommage car, au vu de la première mi –temps, on pouvait espérer mieux. "


Justement, qu’est-ce qui a manqué au FCC pour revenir avec au moins un point ? 
"De la constance, c’est certain, car nos deux mi-temps sont complètement différentes. Et puis, on manque de maturité dans ce genre de matchs. On se doit de les gérer, d’assurer le tempo, les temps faibles, les temps forts et non de les subir comme ce fut le cas en seconde période." 


Ronny Huguenin et Steve Coelho viennent s’ajouter à la longue liste de blessés…Cela commence à faire beaucoup ? 
"Oui, effectivement, il faut bien l’avouer. On vit une véritable hécatombe. C’est rageant car la majeure partie des blessures  sont dues à des coups et non à des lésions musculaires. "


Comment expliques-tu justement cette hécatombe ? 
"A ce jour, je n’ai pas d’explication cartésienne. La préparation a été légèrement plus longue que d’habitude, pourtant, avec les outils que l’on a, on sait que les joueurs étaient prêts. J’ai l’impression que les coups font plus mal. Après, il faut reconnaître que l’on n’a pas de chance : luxation de l’épaule, coup dans l’oreille, torsion du genou… "


Si l’on compare la saison passée et cette année, on a l’impression que rien ne sourit au FCC. Peut-on parler d’année noire ? 
"Non, pas du tout, nous allons nous maintenir. Il s’agit juste de concours de circonstances qui font qu’on a l’impression que tout nous tombe sur la tête. Notre méthode de travail n’a pas changé. Il  y a des aléas qu’on ne peut malheureusement pas maîtriser. Mais je suis très confiant pour la suite. "


A cette liste de blessés (Luther King, Zbinden, Huguenin, Manai) s’ajoutent deux suspendus (Pretot et Wüthrich) ! Peut-on dire que le FCC sera diminué pour la réception d’Old Boys ce samedi ? 
"Je ne suis pas inquiet, car je sens que le groupe est concerné et que les joueurs pressentis  pour jouer  vont répondre présent. Nous avons un groupe d’une grande qualité, qui a beaucoup de caractère. Les joueurs qui le forment, nous les avons choisis et nous avons une confiance absolue en eux. Ce match de samedi ne sera pas seulement  le match d’une équipe, mais celui de tout un groupe. "


Alors, à quel genre de match devons-nous nous attendre samedi ? 
"Il faut s’attendre à un match équilibré, car Old Boys reste malgré son classement une valeur sûre de Promotion League. De notre côté, on fera tout pour l’emporter. Et quand je vois l’état d’esprit qu’il y a eu cette semaine à l’entrainement, je ne me fais pas de soucis."


Tu entames ta 4eme saison au FCC. Quel est ton meilleur souvenir ? 
"Clairement, les finales de l’an passé. C’est un moment qui restera gravé dans ma mémoire. Tout y était, le niveau de jeu proposé, le stress, la cohésion du groupe… des moments forts et rares. Et c’est important par moment de se rappeler les efforts que nous avons fournis pour jouer en Promotion League." 


Si le FCC se maintient en fin de saison je… serai le plus heureux des hommes…