Interview Julien Pretot... - 03/08/2017


Quel bilan tires-tu de votre préparation?

 

"Globalement, la préparation a été positive. On a pu voir que le staff a changé ses méthodes de travail, il y a eu plus de jeu avec ballon et moins de course. On verra si cela va porter ses fruits dans le futur, mais pour intégrer les nouveaux joueurs, je pense qu'il était essentiel de mettre rapidement les schémas de jeu en place. Concernant nos matchs amicaux, il y a aussi eu du positif, car nous n’avons concédé qu'une seule défaite, lors de notre premier match contre Yverdon alors que l'on sortait de 10 premiers jours de préparation assez intenses. Mais on a pu voir aussi qu'on avait encore du travail sur certaines phases de jeu. Depuis l'an dernier, on a pu voir qu'il fallait beaucoup travailler pour espérer des résultats. Donc, dans son ensemble, on a fait une préparation très cohérente, à laquelle tout le monde a adhéré. Personne n'a triché et c'est bien pour tout le groupe. Maintenant, la vérité c'est le terrain et le championnat dès samedi."

Quels seront vos objectifs pour cette saison ?


"Nos objectifs seront les mêmes que ces dernières années, c'est-à-dire d'abord le maintien. Si cela se fait rapidement, on ne doit pas se fixer de limites et aller le plus haut possible. Cela nous a souri par le passé, donc il faut garder la même ligne de conduite. Mais c'est vrai que pour le club, on espère faire mieux que l'an dernier et cette 9ème place."


On dit souvent que les premiers matchs de championnat donnent le ton à une saison. Es-tu d’accord ?


"C'est vrai qu'un bon départ donne toujours plus de confiance pour la suite. Après, il ne faut pas douter en cas de mauvais départ, car on a un groupe avec plus d'expérience que l'an dernier et il faudra peut-être un peu de temps pour que tout se mette en place. On sait qu'on a 3 matches en une semaine et qu’un bon départ nous donnerait le plein de confiance, mais ce sont trois matches très compliqués et très différents. On joue une équipe qui a l'habitude ce niveau, avec beaucoup d'expérience et qui a fini devant nous, puis une équipe qui a joué le maintien toute l'année dernière et qui va se battre jusqu'au bout sur chaque ballon, et enfin la réserve bâloise qui finit quasiment tous les ans dans les 3 premiers du championnat. Donc, on va déjà tirer des conclusions après cette grosse semaine."


Quel sera ton discours d’avant match pour tes partenaires ?


"Mon discours sera fait en fonction des sensations que j'aurai vendredi lors du dernier entrainement et de la préparation d'avant match samedi. Je vais voir comment les gars se sentent. Mais bien sûr qu'il sera positif et motivateur, même si je sens que tout le monde est concerné. On ne se met pas plus de pression que cela, car sinon on va droit dans le mur. On pense à ce match car c'est le début d’une nouvelle aventure et d'un nouveau groupe. A nous d'écrire notre histoire ! Mais c'est vrai que si l'on veut faire un bon championnat, on aura besoin de tout le monde, on a pu le voir l'an dernier. Avec des gars comme Marti, Bertrand et d’autres,je sais qu'il y a des mecs d'expérience qui sont tout autant écoutés que moi."


Le FC Breitenrain pour commencer, c'est un beau défi !


"En effet, c'est la seule équipe à nous avoir battus 2 fois l'an dernier. Donc c'est un beau challenge pour inverser la tendance dès le début du championnat. Mais on sait que c'est une équipe d'expérience, qui joue au foot mais avec aussi du vice. A nous de ne pas nous énerver et de mettre le tempo dans ce match. On a tous envie de bien commencer ce championnat, mais ça passera par beaucoup d'efforts et de générosité, De toute façon, on a confiance en nos capacités."


Le FCC 2017-2018... Est-il plus fort que la saison précédente ?

 
"Difficile à dire, car c'est sur la longueur qu'on pourra nous juger. Mais c'est vrai que le recrutement a été bon car, outre le fait que les nouveaux sont de bons footballeurs et pour certains possèdent de l'expérience (ce qui nous manquait l'an dernier sur certains matches), ce sont aussi de supers mecs qui se sont très bien intégrés au groupe et au vestiaire. Donc, pour l'instant, c'est positif, mais il y a la vérité du terrain, et ça c'est autre chose..."


Quels adversaires redoutes-tu pour ce championnat ?


"Je ne redoute pas trop d'adversaires. Il y a beaucoup de clubs qui ont affiché directement leurs ambitions pour la montée, comme Kriens, Yverdon, Nyon… mais la saison est longue et on sait que dans le foot tout va très vite dans un sens comme dans l'autre. Pour notre part, on va s'occuper de nous et nous verrons bien ou cela nous mène."


Un dernier mot?


"Merci aux spectateurs aux bénévoles et aux sponsors pour leur soutien et à samedi pour l'ouverture de ce championnat ! GO FCC !!!"