Notre histoire forge notre avenir

Actualités

Tout ce qu'il faut savoir sur le FCC

Banco sur la jeunesse régionale

La lourde défaite concédée à Bellinzone par un groupe amputé de plusieurs titulaires – certaines excuses étaient recevables, d’autres beaucoup moins, qui n’ont fait que confirmer le triste esprit d’équipe qui règne depuis quelques semaines déjà – n’y a rien changé: Sadry Ben Brahim et son comité ne ménagent pas leurs efforts, qui visent à assainir et stabiliser la situation du FCC.

Outre la séance de conciliation qui a débouché sur un accord financier avec les joueurs, plusieurs arrangements ont été finalisés, ou sont sur le point de l’être. C’est le cas notamment avec le BSC Young Boys, tout frais champion de Suisse. D’autres créanciers se sont déclarés prêts à accepter les conditions proposées par les dirigeants de la Charrière.

En parallèle à toutes ces démarches, Sadry Ben Brahim et Pierre-André Lagger poursuivent leurs investigations pour trouver un successeur à Joël Corminbœuf dont le contrat ne sera pas reconduit. Là aussi, les discussions vont bon train et le président devrait être en mesure d’annoncer cette semaine encore le nom du nouvel entraîneur. Quant au contingent, il subira d’importantes retouches. Le FCC mettra l’accent sur la jeunesse régionale, avec des garçons ambitieux, qui auront faim de jeu et envie de progresser. Une philosophie et de solides bases mises en place en étroite collaboration avec le FC Colombier, dans le cadre de l’accord que les deux clubs ont finalisé récemment.

Si le FCC accueillera Yverdon samedi à 16 h à la Charrière – les dirigeants sont encore à la recherche de bénévoles pour l’occasion –, l’actualité immédiate concerne la seconde garniture: ce mercredi à 20 h, la formation de Patrice Zengue affrontera Colombier II pour le compte des demi-finales de la Coupe neuchâteloise. Un rendez-vous d’importance puisque le vainqueur de cette compétition sera qualifié pour le premier tour de la Coupe de Suisse. A noter que le FCC disposera d’une autre possibilité de s’inviter à cette prestigieuse épreuve puisque dix équipes – les trois premiers sont qualifiés d’office alors que les M21 n’entrent pas en ligne de compte – de Promotion League se disputeront les cinq places encore disponibles dans des confrontations que le sort aura désignées. /jfb