Notre histoire forge notre avenir

Actualités

Tout ce qu'il faut savoir sur le FCC

Interview de… Baptiste Landry


Vous jouez ce mercredi la finale de Coupe Neuchâteloise contre Xamax. A quel genre de match t’attends-tu?

“Ce sera forcément un match difficile, avec beaucoup d’intensité. Il va falloir ne rien lâcher du début à la fin et se donner les moyens de soulever ce trophée.”


Pourrons-nous parler d’une revanche, puisque lors du dernier match de championnat les filles de Xamax vous avaient battus  (4-0) ?

“C’est vrai… mais cependant, le match de mercredi sera un tout autre match. Les matchs de coupe ont une saveur particulière, et jouer une finale est forcement quelque chose d’atypique. Mais j’ai une totale confiance en mes joueuses et mon équipe sera au complet cette fois ci.”


Quel message adresseras-tu à tes filles mercredi soir?

“Je commencerai par leur dire que la défaite de l’année passée n’est pas envisageable, qu’elles ont les capacités de les battre. Il faudra être agressif dans les duels et se donner à 200% car l’équipe de Xamax ne lâchera rien. Ca sera une belle finale. On a déjà gagné le championnat, à nous de nous donner les moyens de faire le doublé. Ce serait merveilleux.”


Comment analyses-tu votre saison?

“On a réalisé une très bonne saison dans l’ensemble. Cependant, j’ai une petite déception par rapport à notre second tour. Il y a eu un petit relâchement et un manque de motivation.”


La fin de saison arrivant à grand pas, quelle image en garderas-tu?

“Difficile de garder une seule image…Je suis très fier de mon équipe, du travail fourni à l’entrainement. C’est toujours un plaisir d’entraîner ces files et de les voir évoluer.”


Le FCC veut structurer sa section féminine. Peux-tu nous en toucher quelques mots?

“La saison prochaine, mon équipe monte d’une catégorie pour jouer dans la cour des grandes. Il y aura enfin une équipe féminine active au FCC. Nous gardons une équipe de juniores M18 et nous travaillons sur la possibilité de créer une équipe de FE 14, qui est l’équivalent des Juniors D garçons, pour avoir toute la filière féminine.”


Le FCC en 1ere division suisse un jour, c’est possible?

“Oui, je l’espère, nous travaillons pour être les meilleurs possible sans nous fixer de limites… et puis, si c’est le cas, j’espère en être l’entraîneur  ;)”


Un dernier mot?

“Je tiens à remercier mon adjoint, qui est également mon papa, pour son soutien et son travail.”