Notre histoire forge notre avenir

Actualités

Tout ce qu'il faut savoir sur le FCC

Interview de d’Alexandre Martinovic…

A nous de déjouer leurs plans…”

 


Le FCC ramène un point de Rapperswil. Est-ce un bon point de pris ou 2 de perdus ? 

“Honnêtement, vu la physionomie du match, je pense qu’on méritait la victoire. Après, si on nous avait dit la veille qu’on ramènerait un point de ce déplacement, on l’aurait pris avec plaisir!!!!”

Le FCC voyage mieux depuis la trêve. Comment tu l’expliques ? 

“Je pense que le coach, pendant cette préparation hivernale,  a beaucoup mis l’accent sur la partie défensive, pour qu’on puisse voyager plus sereinement. Et il ne faut pas se le cacher: le bilan des matchs à l’extérieur sur ce premier tour était catastrophique…”

 

Avec ton expérience, qu’est-ce qui a changé au sein du groupe depuis la reprise ? 

“Je ne crois pas qu’il y ait  beaucoup de choses qui aient changé.  Lorsque nous commençons un match, on veut toujours le gagner et donner le meilleur de nous-mêmes. Entre cet été et cet hiver, il y a eu 11 nouveaux joueurs. L’effectif a quasiment été renouvelé de moitié. Il fallait que tout le monde prenne ses marques et surtout confiance!!!!!  “

 

Le FCC fait un bon début de deuxième tour et pourtant il encaisse toujours au moins 1 but par match. A quand un premier blanchissage ? 

“Je vais tout donner (comme à chaque match) pour que ça arrive dès samedi contre la réserve du FC Bâle. Même si nous sommes sur la pente ascendante, il nous reste quelques erreurs à gommer pour pouvoir réaliser un premier clean shit en 2017.”

 

Justement le FCC accueille la réserve du FC Bâle. C’est un match qui tombe à point nommé pour confirmer votre bon début de championnat.

“Non, je ne pense pas. Chaque match a son propre scénario et sa propre vérité. A nous d’être concentrés et très agressifs pour offrir cette victoire à nos supporteurs.”

 

A quel genre de match t’attends-tu ? 

“Difficile…Il ne faut pas oublier que cette réserve termine souvent sur le podium de Promotion League, ce qui prouve la qualité de la formation bâloise. Ce sera un match semblable aux matchs contre les équipes M21, c’est à dire des jeunes qui courent partout, qui jouent bien au football et qui sont habitués au terrain synthétique… A nous de déjouer leurs plans en y mettant nos ingrédients…”

 

Le FCC a repris depuis plus de deux mois. Quels souvenirs forts gardes-tu de cette période ? 

“Le stage, et plus précisément ce moment ou le staff nous a levés à 5h du matin pour aller courir 1 h sous la pluie dans la ville de Locarno. Les conditions étaient difficiles, on n’était pas prévenus de ce footing et pourtant personne n’a rechigné. C’est ce qui fait avancer un groupe, de lutter ensemble dans l’adversité et ça prouve aussi sa force de caractère. (Je n’oublie pas non plus les raclées que j’ai mis à Pedro, Julian et Ronny au basket !)  ”   

 

Toi qui as connu le haut niveau, crois-tu que le FCC pourra retrouver un jour le monde pro ? 

“Je crois, pour être honnête, que le FCC est à son niveau  en Promotion League. Pour aller plus haut, il faut que le club avance sur sa structure, sur son stade et augmente son budget pour retrouver son glorieux passé. “

 

Question plus personnelle : Tu es papa depuis quelques mois. As-tu déjà commencé les entraînements de gardien de but avec le petit Sacha ? 

“A 8 mois, il ne se tient pas encore debout tout seul…Alors pas de spécifique pour le moment ;-). Mon père était avant-centre, moi gardien de but. Je vois bien Sacha numéro 10 mdrrrrrrrrrr”

 

 10 Complète cette phrase :

 Si le FCC se maintient je…  vous invite tous chez Bebel, au Numéro 9, pour boire un coup ensemble.