Notre histoire forge notre avenir

Actualités

Tout ce qu'il faut savoir sur le FCC

Interview de Julien Pretot

”…redonner vie au football en ville…”

 


Tout d’abord comment as tu vécu la préparation et notamment cette coupure très courte? 

”Pour le moment, bien. C’est vrai que la coupure à été courte, mais je n’ai ressenti aucune douleur et j’ai fait tous les entraînements, ce qui est bien pour commencer le championnat. Je me sens bien pour le moment, même si enchaîner les matchs tous les 3 jours au début de saison n’est pas facile.”


Le FCC est reparti de son déplacement à United avec 0 point et encore deux buts encaissés. Comment l’expliques-tu?

En effet, on n’a pas pris de points lors de nos déplacements, ce qui est rageant, car on perd ces matchs sur des erreurs individuelles ou tactiques qui, à ce niveau, ne pardonnent pas. Autant à Bavois la défaite est méritée car on n’a rien montré, autant à United on peut  être frustré du résultat, car on ne méritait pas la défait. Il faut vite apprendre de nos erreurs, car les points perdus ne se rattrapent pas…et si on veut être à l’abri rapidement, il ne faut pas reproduire ces erreurs qui nous coûtent déjà 4 points.

 

Pourquoi le FCC a-t-il autant de difficulté à l’extérieur?

Je pense qu’on est encore une équipe jeune, on manque de maturité  car on veut gagner les matchs en étant bon, en proposant du jeu, et on s’expose aux contres de l’adversaire. Donc parfois, il vaut mieux n’être pas très beau dans le jeu et gagner des points, car au final, 1 mois après le match, personne ne se souvient de la prestation. Tout le monde se souvient du résultat et des points obtenus…Il faut savoir au minimum gérer un match nul, même si ça ne fait pas trop avancer, c’est toujours mieux pour la confiance d’un groupe de ramener quelque chose de l’extérieur…


Combien de points le FCC prendra-t-il sur les deux prochains matchs (Rapperswil et Bâle)?

”Le mieux serait d’en prendre 6, mais je pense qu’on se satisferait amplement de 4 points et cela voudrait dire qu’on est dans le vrai et qu’on progresse…”


Si tu devais résumer le début de championnat du FCC en 3 mots?

”En 3 mots, je vais dire mitigé,  regrets (sur les matches à l’extérieur ), de bon augure (pour la suite).”


Aprés 4 journées de championnat, quelles différences vois-tu entre la Premiere Ligue Classic et la Promotion League?

” Je pense qu’il n’y a pas trop de différence, simplement on voit que la moindre erreur se paie cash. A nous d’être plus solides pour être encore plus performants. Sinon, on voit aussi qu’il ne va pas y avoir d’équipes vraiment lâchées, on ne pourra pas mettre des 9-0 ou 7-0 comme l’an dernier, chaque match sera un combat, soit tactique, soit physique, soit technique. Il  faudra vite prendre des points pour pas jouer avec le feu.”

 

Revenons sur le match de Coupe Suisse. As-tu été impressionné par l’équipe de Zurich? 

”Oui et non car, comme en championnat, on prend des buts sur une erreur individuelle et une erreur tactique. Sur ces matches-là, on sait qu’une erreur équivaut à un but. On a fait 2 erreurs, on a pris 2 buts. Ils ont ensuite géré, mais on a vu qu’à partir de la 30eme on a  fait quasiment jeu égal. Après, en face, c’est le haut de Challenge League et ça va plus vite, c’est plus costaud dans l’impact, c’est plus technique, c’est meilleur tout simplement. Je pense qu’ils vont monter cette année et ils le méritent avec leur public qui est incroyable, je l’ai encore constaté contre Xamax en championnat. Bonne chance à eux, même si ce serait bien pour le canton que Neuchâtel soit aussi en Super League.”

 

Parlons de La Charrière et de son public. Le FC Zurich s’est déplacé et il y avait seulement 1600 spectateurs dont 500 Zurichois. En championnat, c’est quasiment la même chose, il y a très peu de monde au stade alors que vos performances sont de grande qualité. Penses-tu que La Chaux de Fonds est une ville de hockey plus que de football?

”Bien sûr que c’est une ville de hockey ! On ne joue pas dans la même cour (Il suffit de voir leur budget, ça doit être 6 à 7 fois le nôtre), mais on n’est pas non plus  contre le hockey. Je pense qu’il y a la place pour ces 2 sports en ville. Après, nous, on fait juste notre petit bonhomme de chemin sans faire de bruit et cela fonctionne. Mais quand j’entends les gens venir au stade, alors qu’ils sont pas venus depuis longtemps  me dire : « On reviendra, car vous proposez du beau football »  ,cela fait plaisir et cela montre qu’on est dans le vrai .Mais voilà  il faut dire que notre stade est un peu vieux et pas très accueillant. Alors espérons que les choses bougent un peu pour redonner vie au football en ville,  car le football reste le sport le plus suivi dans le monde.”


Un dernier mot?  

”Pour le groupe déjà, qu’on soit déjà plus solidaires entre nous… Pour les gens qui viennent nous voir, de continuer à nous suivre et à venir au match. Cela fait plaisir, il y a tout pour bien faire ici. Il suffit de mettre en place quelques petites choses et de faire quelques changements pour que cela bouge et pour, qui sait, atteindre à court terme la Challenge League. Avec un bon projet, je suis sûr que la place de La Chaux-de-Fonds au football est au minimum en Challenge League!! Alors, venez au match nombreux. Et pour finir je remercie aussi les sponsors, sans qui on n’en serait pas là car, comme partout, il faut des moyens pour qu’un  club évolue. Merci et à bientôt autour d’un verre d’après match.”


Quel est le livre qui t’a le plus marqué? 

Je ne lis pas beaucoup, mais je dirais celui de sir Alex Fergusson.

Quel est le film que tu regardes le plus souvent?

« Les rescapés de Sobibor »,  mais pour me divertir « La vérité si je mens ».

Quelle chanson te touche particulièrement?

Dans la voiture, j’écoute le plus souvent Anguss et Julia Stone Big Jet Plane.

Quel est le sportif, toutes disciplines confondues, que tu admires le plus? 

Thierry Omeyer (handball francais).

Y a-t-il une personne qui t’a transformé? 

Non, tout cela dépend de l’éducation que l’on reçoit à la base, mais c’est sûr qu’avec certaines personnes on apprend tous les jours.

Quel est ton pire défaut en tant que joueur? 

Râleur, car je m’énerve vite contre l’arbitre et les adversaires.

Quel est ta meilleure qualité en tant que joueur? 

A mes coéquipiers ou au coach de le dire…mais en tout cas je suis un compétiteur !!!

De quoi es-tu le plus fier? 

De ma situation. Elle me va très bien..

Si tu te devais te décrire en 3 mots? 

Ambitieux, accessible, bon vivant.

De quoi ne pourrais-tu pas te passer sur une île déserte?  

D’un portable pour avoir des nouvelles de mes proches.

Plutôt Messi ou Ronaldo? 

Ronaldo bien sûr…