Notre histoire forge notre avenir

Actualités

Tout ce qu'il faut savoir sur le FCC

Un saut dans l’inconnu

C’est un nouveau chapitre de la riche histoire du FCC qui s’ouvrira samedi dans la banlieue de Lausanne. Après une saison calamiteuse conclue sur une relégation en Première ligue, le club a besoin de reprendre ses esprits et de retrouver ses marques, dans une catégorie de jeu qui correspond sans doute mieux à ses moyens actuels.

En débarquant à la Charrière, José Saiz (48 ans) n’a assurément pas choisi la voie de la facilité. L’ex-préparateur physique de Neuchâtel Xamax FCS a quitté le monde professionnel pour retrouver un milieu amateur qu’il avait connu comme joueur, comme entraîneur aussi, à Colombier et Cortaillod. Du coup, il a dû adapter ses exigences en fonction des disponibilités des joueurs à sa disposition.

José Saiz a donc franchi la Vue-des-Alpes pour prendre les commandes d’un club qui repart de zéro. «Je me suis attaqué à un sacré chantier, c’est vrai, rigole-t-il. Pour autant, cela ne m’a pas fait plus peur que ça… Je suis parvenu à faire venir plusieurs jeunes talents et la collaboration avec la seconde garniture, promue en Deuxième ligue, ne pourra être que bénéfique. Des juniors très prometteurs pourront également être intégrés, ce qui nous ouvrira d’excellentes perspectives. Cela étant, beaucoup de monde m’a posé la question de savoir ce que j’étais venu chercher dans ce guêpier. Le projet que l’on m’a présenté m’a séduit et j’ai totalement confiance en l’équipe dirigeante, composée de gens que je connais. Nous disposons de bonnes installations pour travailler avec des jeunes du cru et viser cette stabilité à laquelle le club aspire. A moyen terme, il n’est pas exclu d’imaginer une collaboration avec Neuchâtel Xamax FCS, pour le bien du football de la région.» Pour l’heure, c’est avec le FC Colombier que le FCC marche main dans la main.

Sous le soleil de juillet, la préparation n’a pas été facile. «De nombreux gars sont venus en test, mais ils n’avaient pas le niveau pour la plupart, raconte José Saiz. Au fil des jours et des entraînements, nous avons construit une équipe au sein de laquelle nous ne retrouvons que très peu d’éléments de la saison passée. Chacun a dû apprendre à se connaître et à travailler selon mes méthodes. Les gars se sont montrés réceptifs et je suis très satisfait du mois que nous venons de vivre. Je le suis d’autant plus que notre travail, sur le plan tactique tout particulièrement, n’a pas été facilité par les nombreuses absences. En fait, je n’ai jamais eu tout mon monde en même temps sur le terrain.»

A la veille de la reprise, force est d’admettre que le FCC se trouve en face de l’inconnu. José Saiz: «Seule certitude, tout le monde est pressé de commencer, moi le premier. Notre objectif? Le maintien dans un premier temps, nous aviserons plus tard. Nous ne pourrons en effet nous situer que dans quelques semaines. Des gars rentrent de vacances tous les jours et nous déplorerons plusieurs absences samedi. Il faudra donc faire preuve de patience, mais ce que j’ai vu récemment face à Morteau est plutôt encourageant. L’équipe est jeune, elle manque forcément de repères et d’automatismes, donc elle ne pourra que progresser. Nous irons crescendo dans ce championnat, mais j’imagine qu’il en ira de même pour nos adversaires.» Premier élément de réponse samedi, a l’issue de la rencontre face à Azzurri Lausanne.

«Mon contrat court sur six mois, donc jusqu’à la fin de l’année, précise José Saiz. En fait, j’ai pris ce que l’on m’a proposé… C’est court, mais cela me permettra d’évaluer la progression du groupe…» Et, le cas échéant, d’envisager de poursuivre la collaboration. Mais c’est de la musique d’avenir… /jfb

Le contingent du FCC

Gardiens
Maxime Brenet (1992)
Arnaud Cuenat (1996)
Alexandre Tona (1992)

Défenseurs
Maxime Amey (2001)
Samuel Alves Santos (2001)
Alexandre Ferreira (2000)
Brayan Huguenin (1995)
Jihed Jelassi (1989)
Denis Johic (1999)
Diego Mutombo (1989)
Shaip Tela (1997)

Milieux de terrain
Yohan Collaud (1996)
Vedad Efendic (1997)
Dino Johic (1999)
Raël Lolala (1996)
Mateo Navarro (1995)
Gabriel Pereira (2001)
Caryl Ramseyer (1994)
Yoan Ramseyer (1992)

Attaquants
Samuele De Tutti (1997)
Sonny Escolano (1997)
Ewembe Lokwa (1994)
Ulisse Mandiango (1995)
Maël Zybach (2001)

Entraîneur
José Saiz (1970)

Assistant
Luis Angel Sanchez (1972)

Arrivées
Brenet, C. Ramseyer, Y. Ramseyer, Zybach, Huguenin (Colombier), Cuenat (Etoile), Tona, Mandiango (Coffrane), Mbondo, Denis Johic, Dino Johic (Azzurri Lausanne), Collaud (Marin), Mutombo (Delémont), De Tutti (Boudry), Jelassi (Bienne), Alves Santos (Xamax M17), Navarro (Saint-Imier), Amey (Yverdon), Escolano (Ang).

Départs
Da Costa, Pianaro (Stade Payerne), Dimonekene (Bienne), Graf, Doutaz (Xamax M21), Descombes (Bôle), Demolli (Breitenrain), Meneses (Portalban/Gletterens), De Freitas (?), Haouhache (?), Metheni (?), Edoh (?), Gomis (?), Grun, Ocakli (Sion, fin de prêt).